5 mauvaises raisons de ne pas te spĂ©cialiser et pourquoi 🎯

Hello ! 👋

Par le passĂ©, j’ai souvent parlĂ© de l’importance de se spĂ©cialiser – autrement dit de concentrer ton positionnement dans une direction donnĂ©e.

Tu fais ça principalement en jouant avec le curseur “spĂ©cificitĂ©â€ de :

  1. Ta cible (QUI) : qui sont tes clients.
  2. Le problÚme (QUOI) : quelles sont leurs problématiques.
  3. Ton offre (COMMENT) : de quelle maniĂšre tu les aides.

Cela dit, j’ai tendance à moins le faire aujourd’hui. En tout cas pas de maniùre aussi formelle et frontale.

Rien Ă  voir avec un changement d’avis sur le sujet. Je considĂšre toujours ça comme le B-A-BA du business et le chemin le plus facile pour vivre sainement de son activitĂ©. 👌

J’ai surtout l’impression que c’est un sujet qui est bien mieux compris et “acceptĂ©â€ sur le papier qu’avant (y’a toujours quelques irrĂ©ductibles qui aiment prendre le contrepied volontairement).

Les bĂ©nĂ©fices Ă  la clĂ© sont connus, de la facilitĂ© Ă  crĂ©er une offre et une stratĂ©gie marketing efficaces en passant par la possibilitĂ© d’élever plus facilement ses tarifs.

Bref, intellectuellement ça passe et ça devient de plus en plus rare que je doive expliquer le POURQUOI.

Émotionnellement par contre, c’est loin d’ĂȘtre la mĂȘme histoire.

Je vois et j’entends encore de nombreuses objections infondĂ©es et je peux tout Ă  fait les comprendre !

Ce qui me dĂ©sole, c’est de voir des freelances continuer Ă  galĂ©rer en balayant la solution d’un revers de la main sans mĂȘme la considĂ©rer sĂ©rieusement et encore moins la tester.

Loin de moi l’idĂ©e de “convaincre” ou de “forcer”, chacun est adulte et fait ce que bon lui semble. J’ai un sens accru de la libertĂ©. ✊

Je veux simplement dépeindre la situation de la maniÚre la plus objective possible pour que chacun ait toutes les cartes en main et puisse décider en ùme et conscience.

Dans cet article, on va dĂ©construire 5 des rĂ©actions les plus communes Ă  l’idĂ©e de se spĂ©cialiser ou de prĂ©ciser son positionnement (au cas oĂč ça fasse moins peur dis comme ça 😇).

Allez c’est parti car c’est pas un petit morceau qui nous attend !

1. “J’aurai moins d’opportunitĂ©s” 😹

La rĂ©sistance la plus commune et la plus automatique Ă  la spĂ©cialisation peut se rĂ©sumer par “choisir, c’est renoncer” et dans un sens c’est vrai !

Au lieu d’aller pĂȘcher au hasard en pleine mer avec ta canne, je te conseille d’aller sur l’étang que tu connais bien Ă  cĂŽtĂ© de chez toi.

Sur le papier, tu renonces à tout ce qui se trouve sous la mer mais ça ne veut pas dire que t’en aurais sorti plus de poissons.

En particulier en ne sachant pas vraiment par oĂč commencer et en Ă©tant bien moins Ă©quipĂ© que les mastodontes qui ne font que ça toute la journĂ©e depuis des annĂ©es.

Est-ce que tu peux Ă©ventuellement rĂ©ussir en faisant un peu de tout pour un peu tout le monde ? Oui, mais ça reste une anomalie (j’y reviens au point 3).

Une meilleure question :

Quel est le type/le segment de clients que je peux vraiment servir correctement et dont la demande me permettrait de bien en vivre ?

C’est ce que Seth Godin appelle “The Smallest Viable Audience”.

Une audience spécifique de clients avec un ou des problÚmes spécifiques.

Pour eux, tu deviens une Ă©vidence.

Pour toi, ça te permet de bien mieux les comprendre et de développer LA solution qui leur sera 100% adaptée.

Ton marketing est bien plus percutant et les ventes bien plus faciles.

Tu reviendras forcĂ©ment chez toi avec plus de poissons en allant sur un Ă©tang que tu connais bien avec le bon matos au bon moment qu’en Ă©tant un point invisible au milieu de l’immensitĂ© de l’ocĂ©an.

ParenthĂšse : rien ne t’empĂȘchera d’agrandir ta zone de pĂȘche par la suite mais au moins tu le feras avec une certaine expĂ©rience et en sachant oĂč tu t’aventures.

​

2. “Je vais m’ennuyer” 😮

Celle-lĂ  aussi je l’entends souvent : se spĂ©cialiser, c’est exĂ©cuter ad nauseam le mĂȘme travail comme une sorte de robot – alias la mort de l’ñme.

Si t’es dans ce cas, tu te dis que ton Ă©panouissement et ta crĂ©ativitĂ© dĂ©pendent du fait de pouvoir prendre diffĂ©rents types de projets pour diffĂ©rents types de clients.

Ce serait effectivement terrible mais la réalité est toute autre.

Il ne faut pas tomber dans le clichĂ© de l’hyper spĂ©cialisation et penser que tu doives bosser uniquement avec les Ă©leveurs de brebis en Aveyron.

La spĂ©cificitĂ© est un curseur qui n’a pas besoin d’ĂȘtre poussĂ© Ă  fond sur chacune des variables de ton positionnement.

Le but principal est de te différencier et tu peux faire ça en bossant avec un client précis sur des problématiques larges, avec plein de clients différents sur un problÚme précis et toutes les nuances entre deux.

Qui plus est, en délivrant un max de valeur sur ta spécialité, on te fera plus facilement confiance pour intervenir sur des sujets connexes.

Enfin, on sait tous que plus on s’intĂ©resse Ă  quelque chose, plus on dĂ©couvre toute sa complexitĂ© et plus ça devient passionnant
 bien plus que de se contenter de gratter la surface ici et lĂ .

Tu peux voir ça comme devenir un profil en T.

Tu vas aller piocher et t’inspirer dans des domaines totalement diffĂ©rents du tien pour exceller dans celui que t’auras choisi d’une maniĂšre originale et qui t’est propre.

Et encore une fois, rien ne t’empĂȘchera d’élargir peu Ă  peu quand t’auras davantage d’espace pour le faire (temps, argent, rĂ©seau, compĂ©tences
).

​

3. “Untel / Machine a dit que j’étais pas obligĂ©â€ đŸ€”

Alors dĂ©jĂ , sache que tu n’es Ă©videmment obligĂ© de rien du tout.

Chacun de nous propose son point de vue d’aprĂšs son expĂ©rience, ne le subis pas comme des injonctions. Vois ça plutĂŽt comme des conseils dans lesquels tu peux piocher, ou pas !

Maintenant, comprends aussi que sur les rĂ©seaux certaines personnes cherchent parfois le clivage / le contrepied pour des questions de visibilitĂ© et parce que c’est plus simple de dire Ă  quelqu’un qu’il peut rĂ©ussir sans avoir Ă  changer ce qu’il fait aujourd’hui.

Tout ça mis Ă  part, OUI effectivement certains rĂ©ussissent bien et mĂȘme trĂšs bien en restant gĂ©nĂ©raliste dans leur approche.

Toutefois, il s’agit trĂšs souvent d’exceptions au mĂȘme titre que le geek dans sa cave qui exĂ©cute la mĂȘme chose toute la journĂ©e tous les jours.

Attention donc au biais du survivant quand ces personnes te disent “Regardez-moi, j’en suis le parfait exemple !”.

GĂ©nĂ©ralement, ils ont rĂ©ussi grĂące Ă  l’un ou l’autre de ces critĂšres :

  • Une grosse visibilitĂ© / un gros rĂ©seau dont ils captent les miettes
  • Un plus petit rĂ©seau mais ultra qualifiĂ©, connectĂ© et actif
  • Une rĂ©putation antĂ©rieure

C’est donc tout Ă  fait possible mais trĂšs loin d’ĂȘtre la norme.

​

4. “Je n’aime pas dire non” đŸ«Ł

Tu n’aimes pas refuser un projet quand on vient te voir et je le comprends.

Pour commencer, si t’en as vraiment besoin financiùrement, accepte-le !

La sĂ©curitĂ© est plus importante que tout mais continue de dĂ©velopper ta stratĂ©gie pour attirer la bonne clientĂšle et ĂȘtre en mesure de bien vivre de ce que t’aimes faire.

D’autres fois, tu n’es juste pas Ă  l’aise Ă  l’idĂ©e de ne pas aider quelqu’un quand tu PEUX le faire. C’est un peu comme si tu lui rĂ©pondais “Je pourrais mais je ne veux pas”.

Maintenant, demande-toi si tu le prendrais mal si ton boulanger ne voulait pas te servir une botte de poireaux ? On a tous tendance Ă  surĂ©valuer la rĂ©action d’autrui.

On peut le voir autrement :

Si on accepte pour faire plaisir et qu’on ne se donne pas vĂ©ritablement dans le projet, on prend le risque de dĂ©livrer un travail mĂ©diocre et de dĂ©cevoir davantage encore.

L’idĂ©e de se focus n’est pas d’en dĂ©cevoir certains mais de ravir Ă  200% ceux que t’auras choisi.

On ne peut de toute façon pas ĂȘtre au four ET au moulin !

​

5. “Et si ça ne marche pas ?” đŸ˜±

La peur universelle de l’inconnu.

Oui c’est vrai, parfois ça ne fonctionne pas du premier coup et des ajustements sont nĂ©cessaires, voire d’emprunter une nouvelle direction.

On aimerait tous avoir la certitude que ça va fonctionner avant de se lancer.

Le processus de spĂ©cialisation – quand il est bien rĂ©alisĂ© – ne consiste pas simplement Ă  jeter une idĂ©e en l’air et foncer tĂȘte baissĂ©e.

Il y a diffĂ©rents points d’étape qui permettent de s’assurer peu Ă  peu que notre hypothĂšse soit viable et prometteuse.

On ne peut jamais rien garantir Ă  100% (ceux qui le font mentent) mais on essaie de s’en approcher le plus possible avec certains outils comme des critĂšres de notation ou la fameuse Ă©tude de marchĂ©.

Le plus important est de rester en mouvement.

Faire du surplace n’existe pas.

Le temps défile, tout comme les opportunités.

Le confort relatif de la situation actuelle est une illusion.

Si tu ne prends pas de dĂ©cision maintenant pour l’amĂ©liorer alors tu ne fais que l’empirer un peu plus chaque jour (et je dis pas ça pour te faire peur).

En plus, expĂ©rimenter / passer Ă  l’action est bien plus fun et rassurant que de se morfondre en croisant les doigts.

Tu sais ce qu’on dit : « Fait vaut mieux que parfait », alors mets-toi en mouvement et teste !

Tu ne contrĂŽles peut-ĂȘtre pas le rĂ©sultat mais tu contrĂŽles tes actions.
​

ă€°ïžă€°ïžă€°ïž

​

Ce fĂ»t plus long que d’habitude et encore, je me suis limitĂ© car j’aurais encore beaucoup Ă  dire et bien d’autres objections Ă  traiter. 😅

Encore une fois, ce n’est pas une injonction, juste le fruit de mon expĂ©rience.

Chacun trouvera sa voie si tant est qu’il soit assez dĂ©terminĂ© et persĂ©vĂ©rant.

Je propose juste un chemin qui me semble (Ă  moi et des milliers d’autres) bien plus facile et sĂ»r que les autres.

Si tu n’as pas les rĂ©sultats que tu souhaites et que ton positionnement pourrait ĂȘtre davantage prĂ©cisĂ©, il y a de fortes chances que la solution passe au moins par lĂ .

La balle est dans ton camp !

J’espùre que ça aura pu t’apporter un peu de lumiùre.

Comme d’habitude n’hĂ©site pas Ă  venir me voir pour en discuter (toujours ravi d’aider et je ne fais pas encore payer mes conseils comme certains 🙃).

– Alex đŸ˜ŽđŸ€˜

Si t’as trouvĂ© ça intĂ©ressant, fais-en profiter !

Derniers Articles

Catégories

Envie de Faire Passer ton Activité au Niveau Supérieur ?

Inscris-toi Ă  ma formation gratuite « Freelancing Starter » qui comprend : 12 leçons + feuilles de travail et mĂ©mos pour apprendre Ă  te positionner en tant qu’expert, attirer tes clients idĂ©aux et ĂȘtre mieux payĂ© pour tes services.