“Mes clients ne peuvent pas se payer mes services” 😒

mes clients ne peuvent pas se payer mes services

“Mes clients ne peuvent pas se payer mes services”

“Ma cible est intéressée par mon offre mais n’a pas d’argent”

“J’aimerais aider [client idéal] mais ils n’ont pas beaucoup de moyens”

C’est parfois ce que de jeunes freelances motivés me répondent, un peu blasés, quand je leur demande à qui ils s’adressent.

Ce qu’il faut savoir avant toute chose, c’est que la plupart du temps la question du budget en cache une autre.

L’argent est plus souvent une question de priorité que de disponibilité.

Ce qui veut dire que généralement, le prospect face à toi possède les moyens de se payer tes services mais il juge que cette somme serait mieux investie ailleurs.

Et dans ce cas là, le problème peut venir de différentes sources : une mauvaise définition de ta cible (mais pas pour des raisons financières), une offre mal alignée, une mauvaise démonstration de la valeur en amont et/ou en aval, un mauvais timing, etc…

Tout ça pour dire qu’il faut se méfier grandement de ces objections sur le prix.

Et ça souligne d’ailleurs encore l’importance de travailler en système, d’adopter une approche systémique ou holistique si tu préfères.

Sans ça, tu ne peux jamais vraiment être sûr de l’origine du problème et continuer à essayer en vain de remonter le courant.

Mais disons pour cette fois que c’est vraiment le cas.

Pas de bol, tu viens de t’apercevoir qu’effectivement tes prospects ne peuvent sincèrement pas mettre la somme que tu demandes en échange de tes services.

Qu’est-ce que tu peux faire à partir de là ?

Plusieurs possibilités s’offrent à toi :

❶ Retravailler ta cible idéale 🎯

La solution la plus extrême mais aussi parfois la plus simple : repartir de zéro.

Ça peut faire peur et on peut en prendre un petit coup dans l’ego mais certaines fois il vaut mieux faire table rase pour repartir sur de bonnes bases que de s’accrocher à quelque chose qui ne fonctionnera pas (la fameuse erreur des coûts irrécupérables ou aversion à la perte).

Refais le bilan de tes compétences, de ton expérience et surtout de tes envies.

Réfléchis aux personnes qui pourraient le plus bénéficier de ton expertise.

Formule plusieurs hypothèses de positionnement et part à la rencontre de ces personnes afin de les tester.

Essaie d’en savoir un max sur leur situation, leurs objectifs, leurs problèmes, les résultats et bénéfices qu’ils pourraient tirer de ton aide et dans le cas présent s’ils peuvent se payer tes services.

❷ Construire une offre productisée bon marché 🛠️

Qu’est-ce que j’entends par “productisée” ?

Un service dit productisé possède (pratiquement) les mêmes caractéristiques qu’un produit.

Le prospect connaît à l’avance son prix, ce qu’il comprend, sa durée, l’étendue du projet, les conditions, etc…

Les avantages sont nombreux aussi bien pour lui que pour toi : clarté de l’offre, simplification de la phase de vente, meilleure pré-qualification des prospects, paiement à l’avance…

Pour faire court : tout est plus simple, le client sait exactement ce qu’il achète et s’il en veut, le professionnel passe moins de temps au téléphone et à préparer des propositions ou des devis.

Ce modèle est idéal pour faire plus de volume en vendant à un prix plus bas qu’une prestation personnalisée.

Tu vois où je veux en venir ? 😉

❸ Packager ton expertise sous une autre forme 📦

Un peu dans le même esprit que le point précédent, tu vas chercher ici à apporter de la valeur à tes clients potentiels non plus en individuel mais à un plus grand nombre à la fois.

Tu penses peut-être que dans ton cas c’est juste pas possible ?!

Tu pourrais être surpris de ce qu’on peut faire avec un peu d’imagination.

Quelques idées :

  • Créer une/des formations en ligne (vidéos, audios, écrites…)
  • Vendre des petits produits (checklists, templates, fiches de travail…)
  • Proposer des séances de groupes (en visio ou en présentiel)
  • Organiser des ateliers (en visio ou en présentiel)
  • Gérer un mastermind ou des “retraites”
  • Publier un livre (digital ou physique)
  • Écrire une newsletter payante
  • Produire un podcast payant
  • Intervenir à des conférences/évènements (quand ce sera possible…)

C’est certain, ces solutions ne sont pas “idéales” par rapport à une collaboration directe mais si ta cible ne peut vraiment pas se payer tes services alors c’est encore le mieux que tu puisses leur proposer.

Et on sait jamais, peut-être que dans le lot certains clients pourront aller plus loin avec toi et s’engager plus sérieusement par la suite.

〰️〰️〰️

Comme tu peux le voir, il existe toujours plusieurs solutions à un même problème.

Le plus important, comme d’habitude, c’est de considérer les choses dans leur ensemble avant de prendre une décision pour ne pas perdre plus de temps et d’énergie.

Et surtout de prendre une décision, ne pas s’épuiser à essayer de vendre une bmw à des gens qui ont le budget pour une dacia. C’est frustrant pour tout le monde.

– Alex 😊

Si t’as trouvé ça intéressant, fais-en profiter !

Derniers Articles

Catégories

Envie de Faire Passer ton Activité au Niveau Supérieur ?

Inscris-toi à ma formation gratuite « Freelancing Starter » qui comprend : 12 leçons + feuilles de travail et mémos pour apprendre à te positionner en tant qu’expert, attirer tes clients idéaux et être mieux payé pour tes services.