Est-ce qu’il est temps pour vous de rompre ? Le test en 4 étapes. 💔

Est-ce qu’il t’est déjà arrivé de mettre fin prématurément à une collaboration avec un client ?

Comment tu l’as vécu après coup ?

Je suis sûr que tu l’as pas regretté.

L’un des leviers les plus sous-exploités par les indépendants pour développer sainement leur activité est de se séparer de leurs “mauvais clients”. 👋

Il faut raisonner en termes de coût d’opportunité ici.

Un mauvais client prend la place d’un bon client.

C’est pas plus compliqué que ça.

Du moins en théorie. 🙃

En pratique, c’est une autre paire de manches.

Dans ces moments-là, tu te poses naturellement pas mal de questions et à juste titre.

Avant de savoir COMMENT faire cependant, il est important de se demander SI il faut le faire. 🤔

Je suis le premier à encourager à être sélectif avec ses clients et à se tenir à certains standards pour ne pas se laisser marcher dessus et créer une relation win-win d’égal à égal.

Seulement si on se met à tout arrêter dès qu’un problème de communication survient, les fins de mois risquent vite de devenir difficiles. 😅

Comme pour n’importe quel type de relation, il faut parfois faire des efforts.

Est-ce qu’ils en valent la peine ?

C’est ce que je te propose de découvrir aujourd’hui grâce à un petit test en 4 étapes que tu pourras ressortir si les choses commencent à tourner au vinaigre.

mettre fin contrat client freelance

1ère étape : le test de l’argent 💶

Question : Si j’étais payé 3 fois plus, est-ce que je poursuivrais la collaboration ?

Si la réponse est oui, alors le souci vient certainement du fait que tu te sentes dévalorisé et/ou débordé.

  • Tes tarifs sont-ils trop bas avec le recul ?
  • T’es-tu senti obligé d’accepter/de proposer une remise ?
  • Le projet est-il sorti du cadre fixé au départ ?

Si la réponse est non, demande-toi pourquoi.

  • Est-ce que le courant ne passe pas ?
  • Vous n’avez pas la même éthique, les mêmes valeurs ?
  • La relation n’est pas saine et productive ?
  • Le projet a pris une tournure qui ne te plait pas ?

Comprendre l’origine de la frustration permet de faire le premier pas vers sa résolution.

2ème étape : le test de responsabilité 🔍

Question : D’où vient le problème ? Est-il réel ou construit ?

On s’est tous trompé de nombreuses fois dans nos vies.

On a mal interprété certaines choses et on s’en est fait toute une histoire.

Si t’as tendance à vivre dans ta tête comme moi, tu sais très bien de quoi je veux parler.

Il est temps d’essayer de prendre du recul et d’observer les choses de manière objective.

Si tu te dis par exemple “ce client ne me respecte pas”, cherche les preuves concrètes qui t’ont mené à cette conclusion.

Parfois, on a pu comprendre les choses de travers car on s’était levé du mauvais pied ou alors parce que les mots peuvent mal communiquer l’intention de l’expéditeur.

Veille à ne pas avoir attribué un sens à ce qui n’était qu’un malentendu.

3ème étape : le test de conscience 🧠

Question : Est-ce que mon client a conscience du problème ?

La première chose à faire dans une situation problématique comme celle-là est d’en parler avec la personne concernée.

Prends ton courage à deux mains et décroche ton téléphone (ou ta visio) pour discuter calmement du problème et exprimer tes préoccupations.

Si t’es arrivé à cette étape, alors tu t’es assuré que le souci était bien réel.

Seulement il n’est peut-être pas perçu de la même façon par ton client, voire même pas du tout.

C’est aussi de ton devoir de lui donner une chance de le résoudre.

N’oublie pas d’être franc tout en restant poli et courtois, ça ne conduit jamais à rien de bon de s’énerver et c’est aussi ta réputation qui est en jeu.

Tu peux par exemple entamer la discussion de cette manière :

“Ça fait maintenant un petit moment qu’on travaille ensemble. J’ai beaucoup apprécié avancer sur ce projet. C’était une belle opportunité pour moi et j’espère que ça l’a été aussi pour vous. Mais je pense qu’il sera difficile de continuer à cause des raisons suivantes…”

Si au bout du compte le client ne cherche pas à résoudre le problème ou qu’il n’y prête pas attention, alors tu peux envisager de mettre un terme à la collaboration.

4ème étape : le test des conséquences 🔭

Question : Quelles sont les conséquences si tu t’en vas ? Et si tu restes ?

Si t’as pris le temps de valider chacune des 3 premières étapes et que t’es convaincu de devoir tout arrêter, alors la 4ème est sûrement la plus importante.

Réfléchis désormais en termes de conséquences, directes ET indirectes.

Si tu pars, les conséquences directes sont assez évidentes : le client ne sera pas très content et tu perds de l’argent.

Voyons maintenant les répercussions potentielles à plus long terme :

  • Qui t’a recommandé ce client et quel impact ça peut avoir sur votre relation ?
  • Est-ce qu’il risque de te faire une mauvaise pub autour de lui ?
  • Y a t-il des clauses légales auxquelles tu n’as pas pensé ?
  • As-tu des opportunités en attente pour le remplacer ?
  • Est-ce plus intéressant de “serrer les dents” encore un peu et de terminer le projet ?

Si par contre tu décides de rester, pose-toi les questions suivantes :

  • Dans combien de temps se termine le contrat ?
  • Quel est l’impact psychologique et physique du problème ?
  • Sur quoi fais-tu une croix en restant dans cet engagement ?
  • Es-tu toujours en mesure de fournir des résultats dont tu es fier ?

Ce ne sont pas des questions faciles et elles méritent que tu prennes le temps d’y réfléchir sérieusement.

Dans tous les cas, ne prends pas de décision avant d’en avoir touché un mot avec ton client pour mettre les choses à plat.

Comme je le disais, on peut parfois se monter la tête inutilement et à d’autres moments le problème est réel mais il suffit d’en parler pour remettre les choses en place.

La plupart du temps les mauvais clients ne sont pas de mauvaises personnes.

Ils ont juste besoin d’apprendre à travailler avec nous et inversement.

Tout comme dans une relation amoureuse, il faut un peu de temps pour apprendre à vivre ensemble.

Dernière parenthèse pour conclure : le meilleur moment pour se poser toutes ces questions est de le faire AVANT de prendre un client. Se fixer des règles et des principes permet d’éviter bien des problèmes et dans le cas contraire de savoir les gérer plus efficacement.

En espérant que ces conseils n’aient pas à te servir ou alors le moins possible. 😉

– Alex 😊

Si t’as trouvé ça intéressant, fais-en profiter !

Derniers Articles

Catégories

Envie de Faire Passer ton Activité au Niveau Supérieur ?

Inscris-toi à ma formation gratuite « Freelancing Starter » qui comprend : 12 leçons + feuilles de travail et mémos pour apprendre à te positionner en tant qu’expert, attirer tes clients idéaux et être mieux payé pour tes services.